• Location de voitures
Permettre l’accès à des véhicules pour des personnes qui ont le permis mais qui n’ont pas les moyens d’avoir un véhicule est aussi l’un des objectifs  d’une plateforme de mobilité.
L’accompagnement matériel consiste à mettre à disposition à tarif social des véhicules pour les personnes souhaitant se rendre à un entretien d’embauche ou pour le démarrage d’un emploi.
La personne peut ainsi bénéficier d’un véhicule en attendant d’avoir une assise financière pour acquérir un véhicule si nécessaire.
Proposer ce type de service répond au problème du coût de la caution demandée par un loueur de véhicule. Parmi le public visé certaines personnes n’ont pas de chéquier et ne peuvent donc pas payer la caution demandée, d’autres ont la possibilité de financer mais n’iront  pas vers la location par crainte de l’encaissement de la caution qui peut représenter un montant assez important au vu des ressources de la personne.
Un certain nombre de loueurs (Super U, Soriano…) mettent à disposition des véhicules à un tarif abordable, il s’agit de lever les freins « caution » et « franchise » (tout en responsabilisant le bénéficiaire).
  • Location de cyclomoteurs
Pas d’offre recensée sur le territoire, un partenariat avec Mobilité Pour l’Emploi à Mulhouse permet de mettre à disposition des scooters en location et à tarif social.
Les partenaires nous demandent  d’envisager l’achat de cyclomoteurs par la plateforme et l’organisation d’un service d’entretien, pourquoi pas par l’une des structures d’insertion par l’activité économique (au nombre de 7 sur le Pays Thur Doller) ou encore par un lycée professionnel avec option mécanique ?
Enfin, dans le cadre du Plan Climat, adopté par le territoire, il pourra également s’agit de scooter électrique.
 
  • Mobilités douces 
Concernant l’utilisation du vélo l’étude révèle que le public cible n’utilise pas beaucoup le vélo (ne savent pas faire du vélo ou parcours compliqué). Les personnes interrogées l’utilisent plutôt à titre de loisirs et rarement pour des déplacements.
La communauté des compagnons d’Emmaüs à Cernay recycle et dispose d’un atelier de réparation  de vélo. Plusieurs cycles ont déjà été donnés par ce biais à des bénéficiaires et nous souhaiterions élargir le partenariat à une action d’apprentissage du vélo.
  • L’autopartage
L’accompagnement matériel c’est aussi permettre l’accès à l’autopartage. Les entretiens ont révélé que ce type de public connait très peu ce mode de déplacement. Il serait donc opportun de les sensibiliser mais aussi de faciliter les conditions d’utilisation de l’autopartage (voir les partenariats possible avec Auto’trement / Citiz) tout en travaillant sur les possibilités d’aide financière à la caution, de mutualisation des abonnements, d’achat groupés d’heures de location pour en diminuer le tarif.